La Myotherapie

Rückenmanipulation

Historique:

La première méthode ostéopathique fut mise au point par un américain du nom de STILL, à la fin du 19e siècle. Ensuite ont suivi :  la Chiropraxie, la Vertébrothérapie et des techniques plus récentes comme l’Ostéopathie myotensive, la méthode Mézières, etc.. Puis, il y a quelques dizaines d’années, un ostéopathe américain du nom de JONES a mis au point une méthode dite de « Counter- strain » qui fut la première à utiliser le principe du « raccourcissement passif » des muscles en thérapie. Mais celle-ci, peu développée, est restée une technique d’appoint.

La Myothérapie  (appelée aussi brachymyothérapie) est une technique exclusivement manuelle,  qui a gardé le principe du « raccourcissement passif » des muscles ; grâce aux travaux de recherche d’un médecin français,  elle est devenue une méthode très performante, qui se suffit à elle-même pour traiter la grande majorité des troubles et maladies ostéo-articulaires d'origine mécanique. C'est à la fin des années 1980 que ce médecin, le Docteur Polak Jan, commença à enseigner cette technique manuelle très douce www.brachy-myotherapie.com ; elle vise à enlever de façon définitive les contractures, présents dans de nombreuses affections médicales assez diverses en apparence, mais qui ont en commun, d’avoir pour origine un ou des traumatismes, affectant le bon fonctionnement de certains groupes de muscles toniques. Cette méthode est particulièrement performante sur la migraine et ses variantes céphalalgiques.

osteopath hands on patient backDifférence dans l'approche thérapeutique:

La Myothérapie est assez proche de l’Ostéopathie par l’importance donnée aux traumatismes anciens et même très anciens. Par contre, la Myothérapie se distingue  par ses bases théoriques (physiologiques et anatomiques) et par le raisonnement de base qui dirigera le choix des manœuvres, d’un patient à l’autre, de la façon la plus précise possible.

La technique ne recourt jamais au forçage brutal des articulations, elle n’induit ni peur, ni douleur, ni bruit particulier. Elle est sans conteste une méthode thérapeutique manuelle douce et indolore.

osteopath bangkokComment ça marche?

Les muscles forment un ensemble, une sorte de chaîne dans le corps. Quand un muscle a subi un traumatisme, d’autres, pour compenser vont se contracter et provoquer une douleur à un autre endroit.

Exemples de traumatisme :

  • à la naissance : expulsion accélérée, au forceps; acte d'accouchement trop brusque et/ou trop pressé.
  • dans l’enfance : tout le monde est déjà tombé durant son enfance, mais certaines chutes laissent un souvenir moins périssable que d’autres. Il peut y avoir une chute de la table à langer, dans les escaliers, lors des premiers pas, à vélo, à cheval.
  • dans le sport : la pratique de sports brutaux comme le football, le rugby peut être à l’origine de traumatismes mais également la pratique d’activités comme la danse classique où les chevilles « subissent »  et il s’agit alors là, de microtraumatismes répétés.
  • lors d’accidents de voiture.
  • lors de violences domestiques : parentales, conjugales, bagarres...

osteopathe-consultation-01Les Indications

Toutes les affections d’origine musculaires, tendineuses ou articulaires, d’origine traumatique ou non. Si elles ne sont pas traitées rapidement après le choc pour empêcher l’installation de contractures génératrices  d’effets secondaires à plus ou moins long terme, elles seront soignées plus tard au stade de séquelles: spasmes, douleurs aiguës ou latentes (dues entre autres à la dégénérescence des cartilages articulaires).

Cervicalgies – Torticolis – Névralgies cervico-brachiales – Névralgies d'Arnold -Migraines –  Mâchoires à ressaut – Canal Carpien – Tennis elbow – Scapulalgies  – Dorsalgies -Lombalgies – Sciatalgies – Névralgies intercostales– Entorses – Toutes les arthroses pour leurs conséquences algiques (rachis cervical, genou, hanche …)

 

La migraine:

young woman with migraine

Parmi les différents maux traités avec un succès inégalé, on peut citer avec grand étonnement, la migraine et ses variantes céphalalgiques. Et pour comprendre l'utilité de la Myothérapie, il convient de comprendre le mécanisme de la migraine. Si peu de traitements ont réussi à la guérir complètement c’est que son mécanisme n’était pas tout à fait compris.

Mécanisme de la migraine d'origine traumatique: suite à un traumatisme, (le plus souvent au crâne ou au cou mais aussi aux chevilles) certains muscles se contractent. Ces contractures peuvent durer très longtemps (des années, toute la vie), mais peuvent ne se manifester que par moment ; par exemple, lors des règles, de fatigue, de stress, de mauvaises positions de sommeil, … La contracture alors sollicitée, s’aggrave et provoque des symptômes comme une compression anormale des deux os occipital et temporal ayant pour effet de ralentir l’écoulement du sang veineux qui passe par l’orifice situé entre les deux. La circulation sanguine dans le cerveau subit donc un ralentissement et certaines zones subissent une baisse d’apport en oxygène. Ce manque d’oxygène peut déjà provoquer des symptômes : les troubles visuels appelés « aura » qui précèdent 15% des migraines. L’organisme privé d’oxygène réagit en apportant plus de sang artériel. Mais comme la sortie du sang du crâne est toujours obstruée par la compression anormale des deux os cités ci-dessus, cela provoque une hypertension veineuse et artérielle intracrânienne qui cause alors la douleur. La douleur cesse quand le muscle concerné se relâche grâce à une nuit de repos ou à la prise de médicaments. Même si la douleur disparaît, la contracture musculaire est toujours là et le processus se reproduira dès que les facteurs déclenchant seront à nouveaux présents. Il est important de distinguer le traumatisme (souvent ancien) des facteurs déclencheurs de la crise de céphalée ou de migraine. Le travail du myothérapeute sera alors de supprimer le spasme musculaire ancien.

 

Sur quoi agit la myothérapie :

Osteopathe bangkok

Il existe un réflexe « myotatique » qui fait que tout muscle étiré se contracte. Ce réflexe permet au muscle de toujours retrouver sa position initiale. Lors d’un choc, un os est soudainement déplacé, l’articulation la plus proche de l’os est brutalement mobilisée et certains muscles vont donc brutalement être étirés. Le réflexe myotatique intervient ici, dans le but de protéger l’articulation contre la dislocation. Le muscle étiré se contracte pour résister au traumatisme.  La contracture une fois faite ne peut disparaître ni d’elle-même, ni au repos, ni lors de massages. Cela a même tendance à s’aggraver avec le temps. C’est ce qu’on appelle la contracture musculaire.

Notons cependant qu’il existe deux sortes de muscles :

  • les muscles dits toniques qui maintiennent les positions ;
  • les muscles dynamiques qui permettent les mouvements.

Seuls les muscles toniques peuvent rester spasmés de façon durable. La contracture peut rester « endormi » pendant des années mais tôt ou tard cela deviendra douloureux. La compréhension de ce mecanisme permet de comprendre et de traiter, entre autres, les migraines, l'arthrose...

La Myotherapie

Myotherapeutes
2000
Enseigne depuis
1989
Articles dans des revues specialisees
10
Dans combien de pays
5